Teatro Real – Madama Butterfly, Puccini

Vendredi 29 mars 15h
Mercredi 3 avril 19h

En situant Madame Butterfly dans un studio de cinéma des années 1930 avec ses caméras et ses écrans, Mario Gas permet une rare intimité, un regard délicat sur les interprètes. En Ciné-spectacle, le cinéma dans le cinéma ajoutera d’ailleurs une profondeur à l’idée fertile.

Le concept d’épouse temporaire est bien connu au Japon, à la fin du XIXe siècle. À ce moment, l’Occident, mené par les États-Unis, a commencé à établir des relations diplomatiques et commerciales avec ce pays. L’influence d’un Orient distant (et imaginaire) a pris forme dans les œuvres de nombreux artistes européens et nord-américains et s’est poursuivie au cours du XXe siècle. Ainsi, Madame Butterfly est une incarnation grossière du conflit entre deux civilisations irréconciliables, où l’une domine l’autre. Homme à l’esprit théâtral subtil, Puccini a brillamment illustré la fragilité d’une geisha amoureuse qui croyait naïvement que le fringant officier nord-américain de la marine l’aimait en retour. La partition évoque des mélodies japonaises traditionnelles agréablement harmonisées. Mario Gas met l’histoire en scène dans un studio de cinéma des années 1930. Il narre ce drame touchant à partir de trois perspectives simultanées : l’opéra lui-même, le film fait sur l’opéra et sa projection en noir et blanc sur grand écran.

OPERA EN TROIS ACTES

 CHEF D’ORCHESTRE
Marco Armiliato

METTEUR EN SCÈNE
Mario Gas

DISTRIBUTION
Ermonela Jaho (Madame Butterfly)
Enkelejda Shkosa (Suzuki)
Marifé Nogales (Mrs. Kate Pinkerton)
Jorge de León (B. F. Pinkerton)
Àngel Òdena (Sharpless)
Francisco Vas (Goro)
Tomeu Bibiloni (El príncipe Yamadori)
Fernando Radó (El tío Bonzo)

DURÉE
2 h 25 environ

Retour à la saison 2018-2019