Staatsoper Unter den Linden – MacBeth, Verdi

Vendredi 25 janvier 15h
Mercredi 30 janvier 19h

Plácido Domingo se peint en admirable force de la nature et stupéfie toujours par sa puissance, sa justesse et la fraicheur de son interprétation du haut de ses 77 ans. Idem pour le chef Daniel Barenboim qui dirige l’orchestre berlinois avec la fougue du jeune prodige.

Victorieux sur le champ de bataille, le commandant Macbeth reçoit une prophétie selon laquelle il sera un jour roi d’Écosse. Sous l’influence de sa femme, il ne recule littéralement devant rien pour l’accomplir. Mais, rongés par la culpabilité, les Macbeth sombrent rapidement dans la folie et deviennent victimes de leur propre soif de pouvoir. Pour rester aussi fidèle que possible à l’esprit shakespearien tant admiré, le Macbeth de Giuseppe  Verdi  rompt avec les conventions de l’opéra alors en vigueur et constitue l’une des œuvres les plus noires et intensément bouleversantes du compositeur.

Des scènes de  chœur monumentales, représentant la rébellion et le désenchantement de la classe dominée, opprimée et persécutée, illustrent les conséquences sociales de la tyrannie
et du despotisme.

Pour accentuer l’effet  théâtral, les parties vocales sont conçues pour souligner les aspects du langage du jeu et sont implacablement soumises à l’état psychologique spécifique des personnages.

OPERA EN QUATRE ACTES (1847)

 MUSIQUE
Giuseppe Verdi

LIVRET
Francesco Maria Piave

D’APRÈS
William  Shakespeare

DIRECTION MUSICALE
Daniel Barenboim

MISE EN SCÈNE
Harry Kupfer

DÉCORS
Hans Schavernoch

COSTUMES
Yan Tax

ÉCLAIRAGES
Olaf Freese

VIDÉO
Thomas Reimer

CHORÉGRAPHIE
Helga Schiele

DRAMATURGIE
Detlef Giese

DISTRIBUTION
Plácido Domingo (Macbeth)
Kwangchul Youn (Banquo)
Anna Netrebko (Lady Macbeth)
Evelin Novak (Kammerfrau)
Fabio Sartori (Macduff)
Florian Hoffmann (Malcolm)
Dominic Barberi (Doctor)
Jan Martinik (Murderer, appearance)

DURÉE
2 h 40 environ

Retour à la saison 2018-2019