Comédie française – Lucrezia Borgia, Victor Hugo

Vendredi 30 novembre 15h
Mercredi 5 décembre 19h

Une occasion inespérée de se reprendre pour ceux qui ont raté les représentations de ce succès critique au Théâtre du Nouveau Monde, dans le cadre des célébrations du 375e de Montréal. Elsa Lepoivre et Éric Ruf, également scénographe, portent les mots de Victor Hugo de façon grandiose.

Criminelle, adultère, incestueuse, Lucrèce Borgia veut s’arracher au mal qui est sa condition, se faire reconnaître et aimer de Gennaro, l’enfant qu’elle a eu avec son frère. Lors d’un bal à Venise, Gennaro courtise une belle masquée avant de découvrir avec horreur le visage de Lucrèce, lui qui a les Borgia en aversion. Piquée par l’affront des amis de Gennaro qui l’insultent, et soupçonnée d’adultère par son mari, Lucrèce enclenche une vengeance déchirante…

Rarement œuvre dramatique n’est allée aussi loin dans la mise en scène de l’amour maternel. Lucrèce est un monstre moral, mais ce monstre est une mère aimante. « Victor Hugo a écrit Lucrèce Borgia pour raconter la perle qu’il y a au fond de chaque monstre », nous rappelle Denis Podalydès.

EN PARTENARIAT AVEC
L’Institut français, France Inter

TEXTE
Victor Hugo

MISE EN SCÈNE
Denis Podalydès

DISTRIBUTION
Avec la Troupe et les comédiens de l’Académie de la Comédie-Française

DURÉE
2 h 25 environ

Retour à la saison 2018-2019