Archives de catégorie : Opéra

Le Parc, Mozart (Opéra National de Paris)

Le Parc, Mozart (Opéra national de Paris)
Vendredi 8 mai 2020 – 15h
Mercredi 13 mai 2020 – 19h

Arrimé à la musique de Mozart, le langage novateur de Preljocaj expose une poésie atemporelle évoquant le riche nuancier des codes amoureux des Lumières. Le pas de deux de l’Abandon est l’une des plus belles expressions de la sensualité, toutes formes d’art confondues.

Le Parc
de Mozart

BALLET
Durée : 1 h 40 environ.

Musique : Wolfgang Amadeus Mozart. Direction musicale : Yannis Pouspourikas et Jonathan Darlington. Chorégraphie : Angelin Preljocaj.

Dans cette pièce conçue pour le Ballet de l’Opéra en 1994, le chorégraphe Angelin Preljocaj réussit un subtil équilibre entre souffle classique, porté par la musique de Mozart, et modernité de son langage chorégraphique. Les décors ciselés évoquent l’élégance et la délicatesse des jardins « à la française » et les costumes s’inspirent de ceux du siècle des Lumières. Évoluant au gré d’une carte imaginaire du Tendre, guidés par d’étranges jardiniers, les danseurs s’éveillent à l’amour, de la rencontre aux jeux de séduction, de la timidité à l’attirance, de la résistance à la douceur de l’abandon dans l’envol d’un sublime pas de deux.

 

Fidelio, Beethoven (Royal Opera House)

Fidelio, Beethoven (Royal Opera House)
Vendredi 17 avril 2020 – 15h
Mercredi 22 avril – 19h

Invariablement inspiré, Tobias Kratzer s’amène à Covent Garden avec sa créative équipe de collaborateurs attitrés. Après avoir (irrésistiblement) décapé Tannhäuser à Bayreuth, il nous tarde de découvrir le regard oblique qu’il portera sur l’unique opéra de Beethoven.

FIDELIO
de Beethoven

OPÉRA
Durée : 2 h 30 environ.

Musique : Ludwig van Beethoven. Livret : Joseph Sonnleithner, Stephan von Breuning et Georg Friedrich Treitschke. Direction musicale : Antonio Pappano. Mise en scène : Tobias Kratzer. Décors : Rainer Sellmaier.

L’unique opéra de Beethoven est un chef-d’œuvre, une histoire exaltante mêlant prises de risque et moments de triomphe. L’intrigue domestique et la détermination amoureuse font ici contrepoint à la cruauté d’un régime tyrannique. Transcendante de bout en bout, la partition se distingue notamment par le célèbre quartet de l’acte I, le chœur des prisonniers, et la complainte passionnée, teintée d’espoir, de Florestan dans l’acte II. La nouvelle mise en scène de Tobias Kratzer met en parallèle la lugubre réalité de la « terreur » révolutionnaire et les problématiques actuelles, pour mieux souligner le message d’appartenance commune à l’humanité, véhiculé par Fidelio.

 

Le petit maître corrigé, Marivaux (La Comédie française)

Le petit maître corrigé,  Marivaux (La Comédie française)
Vendredi 27 mars 2020– 15h
Mercredi 01 avril 2020 – 19h

Parmi les plus méconnues de Marivaux, cette pièce refoulait en 2016 les planches de la Comédie-Française pour la première fois depuis l’échec fracassant de sa première, 283 ans plus tôt. Ce troisième tour de piste confirme ainsi un triomphe posthume des plus inattendus!

LE PETIT-MAÎTRE CORRIGÉ
de Marivaux

THÉÂTRE
Durée : 2 h 35 environ.

Texte : Marivaux. Mise en scène : Clément Hervieu-Léger. Distribution : avec les comédiens de la troupe de la Comédie-Française et les comédiens de l’Académie de la Comédie-Française.

L’histoire est celle d’un jeune Parisien à qui ses parents ont trouvé un bon parti, fille de comte, en province. Mais à son arrivée chez eux, le beau garçon – dont les codes parisiens sont à mille lieues des règles de bienséance en vigueur dans cette famille – refuse d’ouvrir son cœur à la charmante personne qui lui est destinée. Piquée, cette dernière décide de le corriger de son arrogance…

« La notion de petit-maître peut nous sembler bien étrangère, mais ne connaissons-nous pas, nous aussi, de jeunes élégants et élégantes, aux manières affectées ou prétentieuses, pour qui la mode est le seul guide? »

Aïda, Verdi (LICEU)

Aïda, Verdi (LICEU)
Vendredi 21 février 2020– 15h
Mercredi 26 février 2020 – 19h

Pour ses débuts au prestigieux théâtre catalan, Angela Meade habitera les décors aujourd’hui mythiques du scénographe manrésan Josep Mestres Cabanes. Soixante-quinze ans plus tard, adulée par quatre générations de mélomanes, cette production colossale sait encore enfiévrer le public.

Aïda
de Verdi

OPÉRA
Durée : 4 h environ.

Musique : Giuseppe Verdi. Direction musicale : Gustavo Gimeno. Mise en scène : Thomas Guthrie. Décors : Josep Mestres Cabanes.

Dans l’opéra dramatique Aïda, composé à l’âge de 58 ans, Verdi présente avec tout son savoir-faire musical et théâtral un triangle amoureux qui amène Aïda, Amneris et Radamès à vivre leur passion, leur amour et leur haine jusqu’au bout. L’œuvre, qui marque l’ouverture du canal de Suez, a pour toile de fond l’Égypte ancienne et lui sert de prétexte pour offrir une chorale grandiose et des scènes symphoniques avec de superbes arias tout au long de la partition.

 

Il Trovatore, Verdi (Arènes de Vérone)

Il Trovatore, Verdi (Arènes de Vérone)
Vendredi 24 janvier 2020 – 15h
Mercredi 29 janvier 2020 – 19h

Dans une somptueuse démesure réglée au quart de tour propre à Zeffirelli, la prima donna assoluta Anna Netrebko fait ici ses débuts sur la scène de l’arène dédiée à l’art lyrique la plus célèbre du monde dans le rôle de Leonora, noyau fondamental de sa glorieuse carrière.

Il Trovatore
de Verdi

OPÉRA
Durée : 2 h 50 environ.

Musique : Giuseppe Verdi. Livret : Salvatore Cammarano. D’après Antonio Garcia Guttiérrez. Direction musicale : Giorgio Morandi. Mise en scène et décors : Franco Zeffirelli.

Le Festival d’Opéra des Arènes de Vérone a été créé en 1913 pour commémorer le centième anniversaire de la naissance de Verdi. Depuis lors, il perpétue la tradition de l’opéra populaire dans un amphithéâtre romain admirablement conservé pouvant accueillir jusqu’à 20 000 spectateurs. Anna Netrebko et Yusif Eyvazov, couple à la scène comme à la ville, sont les têtes d’affiche de la production de Franco Zeffirelli présentée à la 97e édition du festival. Les débuts de la plus célèbre des sopranos sur la scène du plus grand théâtre en plein air au monde constituent un événement très attendu.

 

Les Fourberies de Scapin, Molière (La Comédie française)

Les fourberies de Scapin, Molière (La Comédie française)
Vendredi 31 janvier 2020 – 15h
Mercredi 5 février 2020 – 19h

Ayant envoûté le public et la critique, ce coup de maître jubilatoire signé Denis Podalydès, lequel lançait la saison 2017 de la Comédie-Française, revient sur nos écrans après avoir récolté autant de succès à Paris et en tournée à l’automne 2018 et au printemps dernier.

LES FOURBERIES DE SCAPIN
de Molière

THÉÂTRE
Durée : 2 h 10 environ.

Texte : Molière. Mise en scène : Denis Podalydès. Distribution : Avec les comédiens de la troupe de la Comédie-Française et les comédiens de l’Académie de la Comédie-Française

Octave et Léandre voient leurs amours contrariées face à deux pères autoritaires qui rentrent de voyage avec la ferme intention de les marier à des inconnues. Ils remettent leur destin entre les mains du rusé Scapin pour les aider…

Coups de bâton, avalanche de stratagèmes et autres fourberies rythment cette comédie de Molière qui a fini par s’imposer comme une œuvre incontournable du dramaturge.

Retour à la saison 2019-2020

Casse-Noisette, Tchaïchovski (Royal Ballet)

Casse-noisette, Tchaïkovski (The Royal Ballet)
Mercredi 18 décembre 2019 – 19h

Chorégraphiée par Peter Wright, cette production emblématique du ballet de Tchaïkovski s’impose année après année, depuis 35 ans, comme un incontournable des Fêtes à Londres. Et c’est avec autant de bonheur que cette tradition s’est depuis transportée dans nos salles!

CASSE-NOISETTE
de Tchaïkovski

BALLET
Durée : 2 h 15 environ.

Musique : Piotr Ilitch Tchaïkovski. Direction musicale : Boris Gruzin. Mise en scène : Peter Wright. Décors : Julia Trevelyan Oman.
Créée au Royal Ballet en 1984, la magistrale mise en scène de Peter Wright capture toute l’essence d’une œuvre incontournable. Le soir de Noël, Herr Drosselmeyer le magicien entraîne la jeune Clara dans une aventure fantastique où le temps suspend son vol, un voyage magique qui transforme le salon familial en champ de bataille et leur fait traverser le pays des Neiges jusqu’au royaume des Délices. Avec la partition scintillante de Tchaïkovski, les sublimes décors de fête et les danses captivantes du Royal Ballet, dont un pas de deux enchanteur entre la fée Dragée et son prince, ce Casse-Noisette incarne parfaitement l’esprit de Noël.

 

Don Pasquale, Donizetti (Royal Opera House)

Don Pasquale, Donizetti (Royal Opera House)
Vendredi 29 novembre 2019 – 15h
Mercredi 4 décembre 2019 – 19h

Après Paris, ce Don Pasquale plus « dramma » que « buffa » s’installe à Londres avec une distribution neuve, menée par Bryn Terfel dans le rôle-titre. Sans renier la commedia dell’arte, cette version moderne évoque avec audace le néoréalisme des Visconti et Rossellini.

DON PASQUALE
de Donizetti

OPÉRA
Durée : 2 h 30 environ.

Musique : Gaetano Donizetti. Livret : Giovanni Ruffini et Gaetano Donizetti. Direction musicale : Evelino Pidò. Mise en scène : Damiano Michieletto. Décors : Paolo Fantin.

Bryn Terfel, l’enfant chéri du Royal Opera, est à l’affiche de la nouvelle mise en scène de Don Pasquale, la comédie conjugale plurigénérationnelle de Gaetano Donizetti. Cette histoire pleine d’esprit sur les déboires d’un homme âgé, mené en bateau par sa jeune épouse (qui cherche à servir ses propres intérêts amoureux), ne cesse d’enchanter et de surprendre les spectateurs. Elle est ici sublimée par la virtuosité des interprètes du Royal Opera et la superbe partition. La mise en scène euphorisante de Damiano Michieletto met en lumière toute la modernité des personnages et de cette touchante histoire.

La traviata, Verdi (Opéra National de Paris)

La Traviata, Verdi (Opéra national de Paris)
Vendredi 01 novembre 2019 – 15h
Mercredi 06 novembre 2019 – 19h

Après un Médée formidablement déroutant à Salzbourg plus tôt cette année, Simon Stone amorce des débuts attendus à l’Opéra de Paris. Réputé pour ses mises en scène à l’imagerie et à l’intimité toutes cinématographiques, il hérite du livret idéal : celui de La Traviata.

La Traviata
de Verdi

OPÉRA
Durée : 3 h 05 environ.

Musique : Giuseppe Verdi. Livret : Francesco Maria Piave. D’après : Alexandre Dumas fils. Direction musicale : Michele Mariotti. Mise en scène : Simon Stone.

En ouvrant son opéra par un prélude pour cordes d’une économie de moyens inédite, Verdi affirmait en 1853 sa volonté de bousculer les conventions et les normes. Là n’est pas la moindre des radicalités de son œuvre : sa « Traviata » met implacablement à nu la violence d’une société qui prône la jouissance matérielle et finit par sacrifier une innocente victime sur l’autel de la morale bourgeoise. Simon Stone aime travailler au corps à corps les pièces du répertoire pour les entraîner vers des territoires plus intimes. Ce metteur en scène, qui compte parmi les plus remarqués au théâtre aujourd’hui, fait ses débuts très attendus à l’Opéra national de Paris.

 

Retour à la saison 2019-2020

 

Électre et Orestre, Euripide

Électre  et Orestre, Euripide (La Comédie française)
Vendredi 11 octobre 2019 – 15h
Mercredi 16 octobre 2019 – 19h

De retour à la Salle Richelieu après des critiques dithyrambiques venues de partout, cette union de deux tragédies antiques aux échos on ne peut plus actuels décortique la mécanique de l’injustice, de la radicalisation et de la haine en une fresque furieusement organique.

ÉLECTRE / ORESTE
de Euripide

THÉÂTRE
Durée : 2 h 25 environ.

Texte : Euripide. Mise en scène : Ivo van Hove.

À son retour de la guerre de Troie, Agamemnon est assassiné par Clytemnestre, sa femme, et par Égisthe, son amant. Sept ans plus tard, après un long exil, Oreste, le fils d’Agamemnon, rentre à Argos. Avec sa sœur, Électre, ils décident de venger le meurtre de leur père et de détrôner l’usurpateur qui règne aux côtés de Clytemnestre. La jeune femme pousse son frère à aller plus loin dans leur vengeance et à tuer leur mère…

Attention : certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.